Le CEA Marcoule  
  Pôles d'excellence  
  Vie scientifique  
  Partenariats industriels  
  Sécurité Environnement  
Gestion des Marchés  
Emplois et Carrière  



Masters et enseignement
 La formation, un rôle d'accompagnement indispensable

Le cœur du dispositif de formation du Site  est constitué par l'INSTN (Institut National des Sciences et Techniques Nucléaires) dont l’Antenne de Marcoule, aussi bien en formations initiales que continues, assure environ 200 sessions par an pour près de 2000 personnes.

Dans le domaine de la chimie, les ingénieurs du CEA participent, via l'INSTN, à l'enseignement dans le cadre de formations initiales et de formations permanentes: en formation initiale, l'enseignement est essentiellement dispensé dans les domaines de la chimie pour le nucléaire et du génie chimique, à l'Ecole Nationale Supérieure de Chimie Paris et à l'Ecole Nationale Supérieure de Chimie Montpellier, et depuis la rentrée universitaire 2005-2006, dans un master recherche constitué avec Montpellier "CSMP" « Sciences de la séparation et du confinement. Application aux matériaux nucléaires », master adossé au futur Institut de Chimie Séparative de Marcoule. 

Dans ces thématiques, le CEA de Marcoule accueille environ 30 doctorants et 10 post-doctorants au titre de la formation par la recherche.


Dans le domaine des métiers de l'environnement nucléaire, à côté des formations continues dispensées à l'antenne INSTN essentiellement dans les domaines de la radioprotection, du démantèlement, de la sécurité et de la qualité, le CEA contribue fortement à :

Une réflexion est en cours, avec tous les acteurs, afin de former les opérateurs requis dans les activités  aux métiers de l'environnement nucléaire (démantèlement , logistique, conduite de projet)  visant à mettre en place l’ensemble des formations professionnalisées nécessaires à la poursuite et à la pérennisation des programmes de gestion des déchets, d'assainissement et de démantèlement des installations arrivées en fin de vie, ou devant l’être dans les prochaines années. Le marché relatif à ces activités est évalué à vingt milliards d’euros (20 G€) sur les 20 années à venir au niveau national, représentant des centaines d’emplois qualifiés.


L'Institut National des Sciences et Techniques Nucléaires (INSTN)
l'Ecole Nationale Supérieure de Chimie Montpellier (ENSCM)
paroles de thésards

CEA - Mise à jour : 05/04/2007 10:39:15 - Mentions Légales
© CEA 2003 - 2014 Tous droits réservés